Le dernier Mans pour LMP1 accueillera un record de six voitures

0
114

Image: Toyota

L'ACO a chuté la liste des entrées vendredi pour les 24 Heures du Mans 2020, et ce n'est pas vraiment encourageant. Bien que cette course marque la fin de l'ère LMP1, qui a produit des courses vraiment prodigieuses au cours de la dernière décennie, elle sort sur une note extrêmement basse. Seulement six inscriptions – deux Toyotas, deux Rébellions et deux Ginettas – constitueront l'ensemble du peloton P1, moins de 10% de l'ensemble du match de tir de 62 voitures. Du plus haut des plus hauts au plus bas des plus bas en seulement quelques années.

L'équipe ByKolles prévoyait de courir le classique d'endurance de 24 heures avec la même voiture qui avait participé à la saison 2018/19, mais elle n'a obtenu la deuxième place sur la liste des remplaçants que par l'organisme de sanction. Mouvement absolument brutal de l'ACO, si vous me demandez. Et un troisième châssis Ginetta était prévu pour faire la liste, mais l'entrée n'a pas pu se matérialiser. De plus, Toyota a refusé de remplir sa troisième entrée de grille offerte. Nous voici donc, six voitures.

Dans des nouvelles tout aussi mauvaises, la catégorie GTE Pro soutenue par l'usine est passée d'un record de 17 entrées l'an dernier à seulement onze. Avec Ford et BMW disparus, cette classe est tenue par les quatre jambes de Porsche, Corvette, Aston Martin et Ferrari.

Bien qu'il soit encourageant de constater que les équipes de corsaires en LMP2 et GTE Am sont arrivées à l'assiette avec plus d'entrées cette année qu'en 2019 (24 et 20 entrées respectivement), c'est une vraie merde que les entrées professionnelles soutenues par l'usine tombent comme des mouches. Nous avons constaté une baisse des entrées lorsque la récession a frappé au milieu des années 2000, et les choses commencent à sembler un peu désastreuses. Est-ce le début d'une tendance à la baisse, ou les choses vont-elles rebondir l'année prochaine lorsque les nouvelles réglementations LMDh entreront en jeu? Hypercar n'a pas l'air si chaud, mais peut-être que les voitures de classe DPi d'origine IMSA aideront à renforcer les entrées en 2021.

La dernière place sur la liste des entrées est l'entrée Garage 56 réservée à une équipe utilisant une sorte d'innovation dans le sport automobile. Cette année, cette place a été occupée par l'équipe SRT41 de trois pilotes aux capacités différentes dans une Oreca LMP2. Cette équipe est dirigée par le quadruple amputé Frédéric Sausset, qui a participé pour la dernière fois au Mans en 2016.

Les 24 Heures du Mans se déroulent les 13 et 14 juin. Vous pouvez voir la liste complète des entrées ici.