Les deux plus grands anachronismes automobiles de Tarantino Il était une fois… à Hollywood Un indice pour une sous-parcelle non découverte

0
91

Illustration pour l'article intitulé Les deux plus grands anachronismes automobiles à Tarantinos il était une fois… à Hollywood / iHint dans une sous-intrigue non découverte

Bon, regardez, je me rends absolument compte que toute fenêtre rationnelle pour parler des voitures de la chronologie alternative de Tarantino Manson Family film Il était une fois… à Hollywood est long, depuis longtemps. Je comprends ça. Je voulais faire une sorte de "voitures de" poste à l'époque, mais je n'ai pas pu mettre la main sur un écran pour obtenir des captures d'écran appropriées, alors je suis passé à d'autres choses. Mais, quand je l'ai regardé, j'ai absolument remarqué les voitures et, plus important encore, les anachronismes automobiles (vraiment très peu). J'ai finalement eu la chance de saisir une ou deux images du film, alors j'ai décidé de quoi diable, parlons-en.

Je n'ai toujours pas de visionneuse du film, mais j'étais dans un avion récemment qui avait le film disponible, j'ai donc pu prendre une photo merdique de l'écran en pause, que je prendrai comme une victoire.

La chose dont je voulais une photo était ce que je considère comme l'anachronisme automobile le plus flagrant du film. Rappelez-vous, le film se déroule en 1969, et, en général, le casting automobile est absolument stellaire: il y a une incroyable variété de voitures, toutes sortes de choses que vous vous attendez à voir à LA à l'époque – de grandes barges américaines, des Mustangs, Karmann Ghias et MG TD et les Jag ou Ferrari occasionnels – et ils sont presque tous corrects.

L'exception la plus flagrante est cette Coccinelle, mise en évidence dans une scène de parking environ 15 minutes après le début du film:

Illustration pour l'article intitulé Les deux plus grands anachronismes automobiles à Tarantinos il était une fois… à Hollywood / iHint dans une sous-intrigue non découverte

Vous voyez ce scarabée bleu? Le film est rempli positivement de vieilles Volkswagen, et toutes sont correctes, sauf, en quelque sorte, pour celui-ci. Nous sommes en 1969, mais c'est une Super Beetle de 1973.

Maintenant, voici l'étrange chose: de tous les coléoptères de la mauvaise année que vous auriez pu accidentellement placer dans une scène, celle-ci est sans doute l'une des pires, car les différences sont les plus criantes.

C’est un Super Beetle, qui n’est apparu qu’en 1971 (la même année où ces petites ouvertures en forme de parenthèse sont apparues derrière les vitres latérales arrière) et celle-ci, la 1973, a été la première année du grand pare-brise enveloppant. Je mentionne cela parce qu’un Beetle standard de 1970 et plus aurait pu passer, principalement, pour un Beetle ‘68 ou ‘69. Mais un Super Beetle est clairement et évidemment différent.

Illustration pour l'article intitulé Les deux plus grands anachronismes automobiles à Tarantinos il était une fois… à Hollywood / iHint dans une sous-intrigue non découverte

Bien sûr, les feux arrière proviennent d'une Coccinelle plus ancienne, mais tout le reste est évidemment plus récent que 1969. Ce qui est étrange, c'est que la production a utilisé tant d'autres Coccinelles en passant des plans qui auraient très bien fonctionné – pourquoi ont-ils choisi celui-ci, que est donc évidemment (enfin, pour les geeks VW) mal pour ce long plan très visible?

Je pensais que c'était peut-être juste une erreur improbable, jusqu'à ce que notre propre éditeur de nuit Bradley Brownell a souligné autre chose: la Porsche 911 que Sharon Tate conduit est aussi un anachronisme, et de la même année anachronique: 1973.

Illustration pour l'article intitulé Les deux plus grands anachronismes automobiles à Tarantinos il était une fois… à Hollywood / iHint dans une sous-intrigue non découverte

Deux voitures à moteur arrière refroidies par air de 1973 dans un décor de cinéma en 1969? Dans un film avec un casting de voiture autrement impeccable, d'un réalisateur connu pour son souci du détail? Quelque chose se passe.

Voici donc ma théorie: le film lui-même présente un alterner 1969, une où Sharon Tate est ne pas assassiné par des membres de la famille Manson. Cela signifie que la chronologie n'est pas la même que la nôtre, elle s'est ramifiée dans une direction nouvelle et différente que nous ne pouvons que deviner.

Peut-être que ces deux véhicules de 1973, si évidemment placés et visibles, sont là comme des indices que, à un moment donné en 1973, un trou de ver dans l'espace-temps s'est ouvert, permettant peut-être aux gens de revenir en 1969, peut-être dans le but d'empêcher la mort de Sharon Tate , son enfant à naître et les autres victimes.

Peut-être y a-t-il une raison technique pour laquelle une voiture refroidie par eau ne peut pas traverser un trou de ver? Ou peut-être que les tendances au sous-virage d'une conception à moteur avant rendent la navigation dans les trous de ver difficile?

Je ne suis pas vraiment sûr. Tout ce que je sais, c'est que dans le 1969 montré dans ce film, il y a au moins deux réfugiés temporels automobiles. Et je pense qu'ils sont là pour une raison.

Mes tentatives pour contacter Quentin Tarantino (en sortant dans mon jardin et en criant son nom) n'ont jusqu'à présent donné aucun résultat, mais s'il me contacte pour confirmer ma théorie du trou de ver à deux voitures, je vais te faire savoir.