Nous obtenons un Dodge Durango SRT Hellcat avant un ramassage Hellcat pour une raison quelconque: rapport

0
6

Image: Esquive

le Dodge Durango, un VUS qui existe depuis toujours à ce stade, deviendrait le Dodge Durango SRT Hellcat au prochain Salon de l'auto de New York. Bien que je ne sois pas du genre à me plaindre d'avoir plus de 700 chevaux, je suis déconcerté par son application ici.

L'actuelle Dodge Durango est en production depuis 2010, et son dernier lifting remonte à six ans. Mais de façon typique de la FCA, Dodge n'en a pas encore fini avec le Durango. Autorité motrice affirme que ses sources ont confirmé que le Durango obtiendra sa version la plus puissante à ce jour lorsque le modèle SRT Hellcat fera ses débuts en avril au Salon de l'auto de New York.

Prenez l'approvisionnement de Motor Authority avec suffisamment de sel pour nettoyer une route d'hiver, mais une annonce Dodge de ce week-end dernier semble suggérer que le Durango Hellcat est très réel. Découvrez le logo Hellcat sur l'aile, qui semble appartenir à un Durango, à environ 17 secondes dans l'annonce:

Voici le cadre:

Dodge ne mettrait pas de Jeep dans l'une de ses annonces de marque, et ni le Charger ni le Challenger Hellcats n'ont des ailes ou des passages de roue avec une distance de déplacement comme ce qui est montré. Il ne correspond pas non plus au Ram 1500 actuel.

Si l'approvisionnement est correct et que l'annonce comporte un Durango, il s'agira probablement d'une configuration très similaire au Jeep Grand Cherokee Trackhawk, car le Grand Cherokee partage déjà beaucoup avec le Durango de la génération actuelle. Cela signifie un V8 suralimenté de 707 ch, une auto à 8 vitesses et une transmission intégrale. Le Grand Cherokee Trackhawk commence à 86 900 $, de sorte que la Dodge peut se vendre à un prix similaire.

Mais l'esprit de l'équipe Jalopnik est allé à un seul endroit: tout cela pose la question de savoir pourquoi nous obtenons un Durango Hellcat avant de recevoir un Ram Hellcat. Existe-t-il vraiment une meilleure analyse de rentabilisation pour placer un gros moteur dans un modèle vieux de dix ans par rapport à l'une des camionnettes les plus vendues comme le Ram 1500?

Je suppose qu'à ce stade, toute marge plus élevée sur un Durango n'est que de l'argent pur dans la poche de l'entreprise, donc ils n'ont pas à s'inquiéter de perdre de l'argent. Peut-être que beaucoup de travail a déjà été fait pour le Grand Cherokee, donc c'est plus facile que de faire un Ram. Cela soulève également beaucoup de questions sur le jugement de ne pas encore vendre aux Américains un camion de 700 chevaux.