Personne ne sait pourquoi la F1 n'a pas annulé le Grand Prix d'Australie

0
22

Aujourd'hui, Max Verstappen parcourt les stands en Australie.

Aujourd'hui, Max Verstappen parcourt les stands en Australie.
Photo: Getty Images

"L'argent est roi", a déclaré le champion du monde de Formule 1 Lewis Hamilton Motorsport.com en Australie, quelques heures avant que toute l'équipe McLaren n'abandonne la course d'ouverture de la saison, sans que l'on sache pourquoi la course se poursuit. "Mais honnêtement, je ne sais pas. Je ne peux pas vraiment ajouter grand-chose. "

La grande nouvelle aujourd'hui est que McLaren a abandonné le GP d'Australie après qu'un membre a été testé positif pour le coronavirus, comme Sport automobile rapports:

Le membre de l'équipe McLaren était l'un des cinq membres de l'équipe de F1 qui avaient été testés pour le coronavirus au cours du week-end de Melbourne.

Quatre membres de l'équipe Haas, soupçonnés d'être un ingénieur et trois mécaniciens, ont également été testés pour le coronavirus après avoir montré des symptômes.

Haas a confirmé jeudi soir que les quatre membres de son équipe avaient retourné des résultats négatifs des tests.

Revoyons les mots de Hamilton, parlant peu de temps avant que son ancienne équipe ne décroche:

"Je suis très, très surpris que nous soyons ici", a déclaré Hamilton, lorsque Motorsport.com lui a demandé s'il était à l'aise avec le Grand Prix.

«Je pense que c'est génial que nous ayons des courses, mais pour moi, c'est choquant que nous soyons tous assis dans cette salle.

"Il y a tellement de fans ici aujourd'hui et il semble que le reste du monde réagisse, probablement un peu tard, mais déjà ce matin, nous avons vu (Donald) Trump fermer les frontières de l'Europe aux États-Unis. Nous voyons la NBA suspendue et la F1 continue.

«J'ai vu Jackie Stewart ce matin, en bonne forme physique et en bonne santé, ainsi que certaines personnes alors que j'entrais dans le paddock, des personnes âgées. C'est donc une préoccupation pour les gens d'ici. C’est définitivement inquiétant pour moi. Alors non, c'est votre réponse.

Le pilote amateur Hobby Kimi Raikkonen a fait écho à ces mots aujourd'hui alors que l'Aussie GP a interdit la signature d'autographes et les selfies, par Sport automobile:

"Cela n'a rien à voir avec nous, c'est comme ça", a déclaré Raikkonen. «Je ne sais pas si c'est la bonne chose que nous soyons ici. Probablement pas."

(…)

«J'ai entendu dire qu'il y a des gens qui tombent malades dans le paddock, personne ne sait quelle est l'histoire à ce sujet. Ce n'est pas seulement pour nous, c'est aussi pour (les fans).

"Nous verrons comment les choses fonctionnent."

Tout cela vient quelques jours après la FIA, l'instance dirigeante de la F1, a déclaré à la presse qu'elle dispose d'une «cellule de crise» pour surveiller le virus, comme le rapporte Autosport le 6:

La FIA a déclaré: «Une cellule de crise de la FIA a été créée et se réunit tous les deux jours pour examiner les derniers développements dans le monde.

«La FIA continue de suivre de près la situation et ses implications, en collaboration avec ses clubs membres et ses promoteurs, et suit les conseils des autorités compétentes, y compris les gouvernements et l'Organisation mondiale de la santé.

(…)

Ross Brawn, directeur général de F1 pour les sports mécaniques, a déclaré plus tôt cette semaine que le sport ne pouvait pas simplement s'arrêter à cause du coronavirus.

"Je pense que l'essentiel est d'essayer de maintenir le sport de la manière la plus sûre possible", a-t-il déclaré. "Nous ne pouvons pas prendre de risques inutiles, mais nous ne pouvons pas tout simplement fermer complètement."

Jusqu'à présent, la plupart des réponses de la F1 ont porté sur la question de savoir si une interdiction de voyager empêcherait une équipe de pouvoir concourir.

Au moins le GP de Bahreïn se déroulera plus tard ce mois-ci, aucun fan n'étant autorisé à entrer. Faites la course comme des stands normaux et vides.

Le patron du Grand Prix d'Australie, Andrew Westacott, a été invité à faire de même, Autosport signalé à l'époque. "Pas une chance", a-t-il dit, il y a tout juste trois jours.